logo MontrezVous.net

Imprimantes: la polémique

Categories: Matériel
Comments: 2 Comments
Published on: 6 janvier 2013

De quelle polémique s’agit-il? Certains constructeurs d’imprimantes ont depuis longtemps l’habitude de brider les matériels qu’ils vendent afin de forcer leurs clients à la consommation.

Ils s’y prennent de plusieurs façons, le bridage des imprimantes et le bridage des cartouches d’encre:

Bridage des imprimantes

Dans la plupart des imprimantes, il y a une puce électronique qui compte le nombre d’impressions et bloque automatiquement la machine une fois le compteur de pages arrivé à un nombre précis défini par le constructeur.

L’utilisateur se retrouve avec une jolie fenêtre l’invitant à contacter un technicien ou à renvoyer l’imprimante au SAV du constructeur en précisant que l’intervention est gratuite si la date de garantie est toujours valide…

Bridage des cartouches d’encre

Chacune des cartouches d’encre possède une puce qui permet d’indiquer à l’ordinateur le niveau d’encre de la cartouche et qui bloque l’impression une fois le compteur à zéro, ce qui n’éveille pas de méfiance chez l’usager.

Il faut savoir que la puce ne vérifie pas le niveau d’encre contenu par la cartouche mais seulement le nombre de pages imprimées par cette cartouche grâce à un compteur.

En d’autres termes, cet indicateur est faux car si on imprime une page avec seulement un lien en bleu ou une page entièrement bleu, le compteur est incrémenté peu importe l’utilisation réelle de l’encre pour cette feuille.

L’avis des constructeurs

Pour les constructeurs, le bridage des machines permet d’éviter à l’utilisateur d’user sa machine a cause d’une trop forte utilisation.

Le bridage des cartouches permet de ne jamais avoir d’impressions sans rupture d’encre sur aucune des cartouches.

Le bénéfice tiré de ces procédés par les constructeurs

L’intérêt des constructeurs est bien sur de vendre des services de réparation aux utilisateurs sur leurs machines, et par la même occasion de faire passer le message insidieux: « Votre imprimante à été utilisé bien trop souvent, rachetez en une ! ».

Pour les cartouches c’est bien plus malsain, car si un compteur sur une cartouche bleue est fait pour qu’il n’y ai jamais de rupture, c’est que le compteur est incrémenté comme si on imprimait une page en utilisant que du bleu: le gaspillage est alors très grand et les utilisateurs rachètent des cartouches.

Pour les constructeurs, la raison de toutes ces pratiques est une concurrence féroce en ce qui concerne le prix de vente des machines. Ils sont donc obligés de se « rattraper » sur la vente des cartouches afin de dégager du profit.

Pour ceux qui sont sceptiques face aux allégations présentées dans cet article, lisez ceci.

Solutions

Pour le bridage de l’imprimante, il existe de petits logiciels afin de remettre le compteur de ces puces au minimum et ne jamais plus avoir affaire au bridage du constructeur, il sont disponibles ici et sur internet.

Concernant le bridage des cartouches, certains constructeurs de cartouches ont trouvé la parade en vendant des cartouches ayant un réservoir d’encre rechargeable et des puces avec un compteur factice, ce type de matériel est trouvable ici.

2 Comments
  1. feyder dit :

    Il n’y a pas que dans le domaine des imprimantes où ce procédé est utilisé,
    on le remarque quand il y a marqué garantit Xans sur la boite :$

  2. Aymeric Morrels dit :

    Et personne les dénoncent ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*